Un mensuel au service
des intervenants francophones
en promotion de la santé

Numéro 331

Aliments enrichis et compléments alimentaires


Une alimentation saine et variée fournit, dans des conditions normales, suffisamment de nutriments pour répondre aux besoins (ou apports de référence de la population). Toute carence éventuelle dans l’alimentation peut être compensée d’une part en enrichissant les aliments, et d’autre part en prenant des compléments alimentaires.

Le terme ‘aliments enrichis’ correspond aux produits alimentaires auxquels un ou plusieurs nutriments essentiels (par exemple, vitamines, minéraux ou acides gras) ont été ajoutés, indépendamment du fait que les nutriments aient été initialement présents ou non dans l’aliment en question avant la transformation du produit.

Le terme ‘compléments alimentaires’ correspond à des sources concentrées de nutriments ou d’autres substances ayant un effet nutritionnel ou physiologique, qui ont pour objectif de compléter le régime alimentaire normal. Les compléments alimentaires sont vendus sous forme de ‘dose’, par exemple, pilules, comprimés, capsules et poudres. Les compléments peuvent être utilisés pour corriger des carences nutritionnelles ou maintenir un apport adéquat en ce qui concerne certains nutriments.

Aliments enrichis

  • Les céréales pour petit déjeuner, les margarines, les substituts du lait (principalement les boissons à base de soja) et les jus de fruits sont les aliments enrichis les plus fréquemment consommés.
  • Les enfants et les adolescents sont plus nombreux à consommer des aliments enrichis que les adultes.

Compléments alimentaires

  • 38 % de la population (3-64 ans) ont consommé un complément alimentaire durant l’année écoulée.
  • Les femmes sont deux fois plus nombreuses que les hommes à consommer des compléments alimentaires.
  • Les adolescents consomment sensiblement moins de compléments.
  • Le pourcentage de consommateurs est plus élevé chez les personnes avec un IMC ‘normal’ que chez les personnes souffrant d’obésité.
  • Environ 30 % des consommateurs prennent deux compléments différents ou davantage.
  • Les compléments des catégories ‘Vitamines et minéraux’ et ‘Vitamines’ sont les plus fréquemment consommés, la vitamine D étant le type le plus spécifique.

Cette étude montre que les enfants et les adolescents consomment plus fréquemment des aliments enrichis que les adultes. De plus en plus de produits sont volontairement enrichis avec toutes sortes de nutriments par l’industrie alimentaire. En raison de leur risque accru de carence, les enfants constituent souvent un groupe cible pour ces aliments. Les adultes plus âgés forment aussi un groupe cible en vue de la réduction du risque de maladies cardiovasculaires par le biais d’aliments enrichis.

De Ridder K, Lebacq T, Ost C, Teppers E. et Brocatus L. Rapport 4: La consommation alimentaire. Résumé des principaux résultats. In: Teppers E., Tafforeau J. (ed.). Enquête de consommation alimentaire 2014-2015. WIV-ISP, Bruxelles, 2016.

Institut Scientifique de Santé publique, Direction opérationnelle Santé publique et Surveillance, rue Juliette Wytsman 14, 1050 Bruxelles

 

×
×