Un mensuel au service
des intervenants francophones
en promotion de la santé

Numéro 363

INHERIT: travailler ensemble pour créer un avenir durable dont tous pourront hériter


Caroline Costongs, directrice d’EuroHealthNet (partenariat européen pour l’équité et le bien-être dans le domaine de la santé), préconise d’associer l’amélioration de la santé et la réduction des inégalités avec les initiatives en matière de climat, dans le cadre d’une approche amenant un «triple gain». Elle s’appuie sur les résultats de l’initiative INHERIT financée par l’UE, qui a tenu sa conférence finale le 10 décembre 2019. 

Pourquoi lier l’environnement, l’équité et la santé? 

Les crises climatiques et écologiques constituent une grave menace pour la santé publique. Il est urgent de s’y attaquer et d’exiger des changements de la part des gouvernements, des entreprises, des communautés et des particuliers. Le secteur de la santé a lui aussi un rôle essentiel à jouer, non seulement en rendant les systèmes de santé plus respectueux de l’environnement, mais aussi en saisissant cette occasion de travailler ensemble pour permettre et encourager un changement de comportement sain et durable.  

Nous devons également reconnaître que les personnes socialement désavantagées seront celles qui seront le plus durement touchées par le changement climatique, et celles qui profiteront le moins des mesures prises pour y remédier. Durant quatre ans, l’initiative INHERIT a analysé les liens entre la santé, l’environnement et l’équité. Elle appelle aujourd'hui à une approche intégrée amenant un «triple gain» pour relever les défis environnementaux et sociaux qui sont interconnectés: réduire les incidences sur l’environnement, améliorer la santé et renforcer l’équité en matière de santé. 

Comment ces changements peuvent-ils être véritablement mis en œuvre? 

Les choses ne changeront qu'avec la participation de tous. Nous devons encourager les communautés à agir, par exemple en leur fournissant des financements d’amorçage et un soutien politique.  

Prenons l'exemple du Food Garden à Rotterdam, un jardin collectif qui fournit des aliments biologiques à des familles à faibles revenus. Composée de bénévoles, l’équipe utilise un modèle d’activité hybride (financé par des sources privées, collectives et publiques). Le projet joue un rôle positif à bien des égards: il offre une formation professionnelle à des personnes sans emploi et les aide à réintégrer le marché du travail, il produit des denrées alimentaires saines et durables et il reverdit une zone urbaine. Ce type d’initiatives de terrain sont vitales pour favoriser le changement. Elles devraient être encouragées et soutenues de toute urgence et très largement, depuis le niveau local jusqu’à celui de l’UE. 

Le Food Garden n’est qu’une des nombreuses initiatives étudiées par le projet INHERIT. Ce dernier a analysé en profondeur 15 études de cas dans 12 pays, associant trois domaines: mode de vie sain et durable (espaces verts, efficacité énergétique), mobilité (modes de transport actifs) et consommation (production et consommation de denrées alimentaires). Les enseignements que nous en avons tirés peuvent aider les responsables politiques à adopter une approche intégrée, à lier les budgets et à harmoniser la législation afin de passer à l’action. 

Peut-on agir à un niveau individuel? 

Absolument! Chaque action compte. Les choix individuels peuvent nous aider à réussir la transition vers des sociétés plus durables. Mais il ne faut surtout pas blâmer les gens pour leur comportement actuel. Nous savons tous qu’il est difficile de changer: c’est une question de motivation, de capacité et de possibilité. Prendre la décision de changer ses habitudes peut être plus difficile pour les personnes défavorisées ou vulnérables, qui sont souvent «enfermées» dans leurs conditions de vie. Les responsables politiques peuvent agir, en créant des environnements physiques et sociaux qui aident les gens à adopter des changements positifs.  Nous devons également rendre attrayants et abordables l’alimentation saine et durable, les espaces verts et les modes de transport actifs.  

Des dirigeants locaux, nationaux et européens des chercheurs et des économistes de premier plan ont discuté de ces sujets lors de la conférence finale d’INHERIT. Il est temps à présent de passer des paroles à une action urgente, afin de créer un monde durable, dont les générations futures pourront hériter. 

Lien vers le site du projet : https://inherit.eu/  

Source : Bulletin d’information Santé-UE n° 246 – Pleins feux : https://ec.europa.eu/health/eunewsletter/246/newsletter_fr  

×
×