Un mensuel au service
des intervenants francophones
en promotion de la santé

Numéro 266

La ‘Love Week’ à Louvain-la-Neuve


Un projet collectif de promotion de la santé pour parler de la vie affective et sexuelle


L’histoire a commencé il y a quelques mois, lorsqu’un groupe, on pourrait presque parler de conglomérat, s’est constitué pour développer des actions qui suscitent le dialogue et l’échange d’informations sur le thème des relations affectives et sexuelles à Louvain-la-Neuve. Avec pour ambition de s’intéresser à cette problématique sur le long terme, et pas seulement à l’occasion d’un événement unique.
Ce groupe, coordonné par Univers santé, se compose de plusieurs services: le planning familial ‘Aimer à Louvain-la-Neuve’, Infor Santé de la Mutualité chrétienne, le CEFA - le Centre d’étude de la famille et de l’amour, le Centre de Guidance de Louvain-la-Neuve, le Service d’aide de l’UCL ainsi que le kot à projet le Kap - Hot et des stagiaires.
Une semaine d’animations, la ‘Love week’, était donc la première réalisation phare de nos projets: projection du film « La domination masculine » de Patrick Jean , précédée d’une marche aux flambeaux et suivie d’un débat; deux pièces de théâtre, «Un peu de sexe, un peu d’amour» de la Compagnie Drolma et «Titre provisoire» du TUL (Théâtre universitaire de Louvain) suivies de débats; et enfin, une soirée autour de différents jeux, animée par des étudiants et des travailleurs du secteur de la santé.
Ces soirées ont abordé de multiples thèmes en jeu dans le couple: les difficultés de se comprendre et comment en parler et se parler, les problèmes d’oppression et de violence, les peurs et les émerveillements liés à la sexualité, les risques de maladies et comment s’en protéger…
Les modes d’approche étaient variés: reportages, interviews, scènes burlesques ou douces, poésies, dialogues sérieux et échanges plus intimes grâce aux jeux.
Nous avons délibérément démarré par un projet ambitieux pour marquer les esprits.
Voici le témoignage de deux étudiantes, impliquées dans la réalisation de cette semaine.
La première, Anne Herrezeel , nous fait part de ses sentiments positifs: « En tant que stagiaire assistante sociale à Univers santé , j'ai eu la chance de pouvoir m'impliquer dans l'organisation de la Love week’ . Ce projet m'a permis de découvrir la prévention en matière de relations sexuelles et affectives . Ce fut très enrichissant personnellement ainsi que sur le plan professionnel .
Ce qui m'a plu dans ce projet , c'est d’aborder le thème des relations sexuelles et affectives plutôt dans une optique de compréhension et de promotion de la santé . Je pense que les activités ont donné l’occasion aux participants de pouvoir s'exprimer plus positivement sur le thème . Les pièces de théâtre et la soirée jeux ont abordé le thème de manière ludique et humoristique , ce qui créait un climat plus serein à l'apprentissage et au débat . Je pense que les différentes activités ont permis de faire tomber les tabous et de rompre certains préjugés . Personnellement , les pièces de théâtre m'ont amenée à prendre du recul par rapport à mes propres relations et expériences
La seconde, Aurélie Wullaert , n’est pas en reste. « C’est avec beaucoup d’enthousiasme que j’ai pris part à cet évènement en tant que stagiaire assistante sociale à Univers santé , mais également en tant que jeune étudiante de vingt et un ans . Je trouve que , suite au développement de la transmission du sida et des maladies sexuellement transmissibles depuis le courant des années 80 , les politiques relatives à la vie sexuelle et affective me semblent trop souvent tournées vers la prévention dite négative et la réduction des risques . De plus , nous sommes dans une société où le phénomène de l’hyper - sexualisation prend une place de plus en plus importante et où les normes’ sexuelles semblent dépasser toutes les mesures , ce qui laisse alors peu de place au dialogue et à la réflexion . En effet , quelle place prenons - nous encore pour aborder et parler ensemble de ces questions pourtant si intimes ? Quels sont les moments propices pour nous aider à mettre des mots et à dialoguer au sein d’un tel contexte social ?
Cette semaine a été très enrichissante car elle était porteuse d’une ambiance et de thématiques bien distinctes au travers de ses différentes activités marquées par l’humour et la sensualité . Je considère la Love week’ comme un évènement plein de douceur et de légèreté qui a cherché à lever un peu plus le voile sur ce délicat sujet , sans nous avoir encore dit son dernier mot
Les échos reçus nous indiquent que la ‘Love week’ a eu un bon retentissement. Le soutien de l’UCL et la collaboration avec plusieurs partenaires (un défi à relever quand il faut tenir compte du «temps étudiant») ont enrichi le travail et rendu possible la réalisation du projet.
Le succès de cette belle collaboration s’explique par différents facteurs: tout d’abord, me semble-t-il, une culture commune provenant d’expériences partagées, a permis de nous accorder sur les objectifs généraux et de prendre rapidement les bonnes décisions; ensuite, un mode de fonctionnement assez horizontal mais avec une coordination claire a permis un engagement de chaque association, même si c’était à des degrés variables.
Emballés par le projet, les étudiants du Kap - Hot et les différents partenaires sont prêts à s’investir pour réitérer l’expérience. En y apportant bien évidemment les éléments d’amélioration relevés lors de la réunion d’évaluation.
Nous misons sur le début de la notoriété pour relancer la ‘Love week’ à la Saint-Valentin de l’année prochaine, avec, nous l’espérons, un succès grandissant.
Danièle Hallet , Univers santé
Adresse de l’auteure: Univers santé, Place Galilée 6, 1348 Louvain-la-Neuve. Tél.: 010 47 28 28. Courriel: univers-sante@uclouvain.be. Internet: http://www.univers-sante.be

×
×