Un mensuel au service
des intervenants francophones
en promotion de la santé

Numéro 163

La vie, elle se respire... La prévention du tabagisme dans une approche globale de la santé


La prévention du tabagisme dans une approche globale de la santé


Le Service de promotion de la santé de l’IPHS (Institut Provincial d’Hygiène Sociale) de Namur s’est inscrit dans un vaste programme européen pour la prévention du tabagisme en 1999 (voir encadré). Ce dernier a pour but d’implanter un projet d’éducation et de promotion de la santé auprès de femmes issues de milieux précarisés. L’Irlande est à l’origine de ce programme auquel cinq pays européens participent (Irlande, Espagne, Grèce, Autriche, Royaume-Uni et Belgique).


Projet-cadre 2000 du Réseau européen de prévention du tabagisme (REPT)


Le programme présenté ici fait partie du projet-cadre 2000 du REPT qui comprend 9 initiatives. Elles sont développées dans plusieurs pays d’Europe et sont financées par la CEE dans le cadre du programme “Europe contre le cancer”.
Voici une brève présentation des projets initiés en Communauté européenne en fonction de leurs titres et des organismes qui les coordonnent dans les pays concernés.
Un partenariat s’opère autour de chaque organisme coordinateur. Le projet qui nous concerne est le deuxième de la liste.

Titre Développement d’un programme dirigé par des pairs Service de Pneumologie
Groupe hospitalier
Pitié Salpétrière –Paris Etude européenne Développement des dimensions européennes Coordination et développement du réseau européen des femmes contre le tabagisme Etude pilote sur l’impact économique du tabagisme dans les pays producteurs de tabac
Coordinateur Pays
1 Conférence et rapport européens sur le tabagisme sur les lieux de travail REPT Belgique
2 Femmes, précarité et tabagisme
Eastern Health Board Irlande
3 Elaboration d’un programme de formation d’aide au sevrage tabagique destiné aux dentistes Université d’Helsinki Finlande
4 Coordination et développement du Réseau Européen “Hôpitaux Sans Tabac” APHB
France
5 Pharmaciens et tabagisme
Euro Pharm Forum Finlande
6 Globalink (réseau électronique)
UICC GLOBALink Suisse
7 INWAT (Europe)
INWAT Europe
Health Education Autority-Londres
Angleterre
8 Organisation d’une conférence et création d’un réseau européen de “ Quitlines ” QUIT-Londres Angleterre
9 Production du tabac et santé
Hellenic National Coalition for Smoking Prevention Grèce


Objectifs du programme "Femmes, tabagisme et précarité"


Ils sont au nombre de cinq.
1. Mettre en place un programme d’éducation et de formation avec des femmes vivant des inégalités ou des situations de précarité en vue de mettre le tabagisme à leur agenda;
2. Développer un programme pilote qui pourra être utilisé comme une ressource tant par la communauté des travailleurs sociaux que par des associations locales de femmes;
3. Développer des ressources et des compétences à l’attention des professionnels et personnes-ressources relais répondant aux besoins des acteurs concernés;
4. Encourager la participation active des femmes dans la construction et le développement de programmes d’encadrement et de soutien approprié à leurs réalités;
5. Faciliter l’implication active de femmes dans le projet, par leur participation à des rencontres-conférences avec d’autres groupes de femmes du projet-pilote (valorisation de leur travail).

Rôle du Service de promotion de la santé de Namur


Le Service de promotion de la santé a pour missions de :
1. Coordonner le programme européen à l’échelle de sa région;
2. Former et encadrer un groupe d’acteurs à la promotion de la santé en vue de les amener à élaborer un programme de prévention du tabagisme auprès des femmes;
3. Constituer 5 groupes de maximum 12 femmes issues de milieux précarisés;
4. Sensibiliser des femmes issues de milieux précarisés à la prévention du tabagisme;
5. Participer aux séminaires internationaux d’échanges avec les partenaires européens dans le cadre du REPT;
6. Evaluer et rédiger un rapport d’activité du programme développé à Namur.

Mise en place du projet dans la région namuroise


Pour réaliser ce programme à l’échelle locale, nous avons procédé par étapes. Voici les différentes phases qui ont précédé l’action:
1. Actualisation de nos connaissances épidémiologiques à propos du tabagisme (problématique du tabagisme en Europe et chez la femme);
2. Actualisation de nos connaissances sociologiques par rapport au public cible;
3. Actualisation de nos connaissances socio-géographiques des personnes précarisées à Namur;
4. Détermination du cadre idéologique et conceptuel du projet;
5. Etablissement d’un cadre explicatif général du programme;
6. Conception d’un cadre méthodologique en vue de l’action (méthodologie du changement émergent);
7. Conception de modules de formation et d’intervision à l’attention d’animateurs;
8. Conception de modules d’accompagnement du public cible.

Les acteurs de terrain, une ressource indispensable


Lors de la conférence internationale du 15 février 2001, l’ensemble des professionnels namurois inscrits ou intéressés par le programme ont eu l’occasion de rencontrer les partenaires européens, de faire le bilan de la première phase du programme (1999-2000) et de présenter le déroulement de la seconde phase (2000-2001).
Les acteurs de terrain inscrits dans le projet travaillent dans des structures qui accueillent ou accompagnent des personnes en situation de précarité (sociale, financière, culturelle).
Il s’agit de centre d’alphabétisation, d’entreprise de formation par le travail, de maison d’accueil pour personnes en situation de crise, de centre d’insertion socioprofessionnelle et de maison de quartier.

Les bénéficiaires: des partenaires à part entière


Le contenu des modules d’accompagnement à l’attention du public cible s’est construit en tenant compte de ses demandes. Le recueil de celles-ci s’est fait grâce à des outils favorisant l’expression, tels que le photolangage ou d’autres outils interactifs ne nécessitant pas une maîtrise de l’écrit ou de la lecture.
Le tabagisme et ses conséquences représentent une préoccupation de santé publique. Pour le public que nous rencontrons, d’autres thèmes de santé les préoccupent. A ce titre , nous avons mis en place un programme non centré sur le produit (le tabac) mais sur les personnes en veillant à identifier leurs attentes et besoins en matière de santé ainsi que celles en lien avec leur envie d’arrêter ou de réduire leur consommation tabagique.

Les outils de prévention: des moyens et non une fin en soi


Huit modules ont été conçus pour accompagner les participants (fumeurs et non fumeurs).
(manque une brève description des modules)
Actuellement, ces huit modules d’accompagnement se déroulent dans les associations précitées, l’évaluation et les pistes d’actions qui découleront de ce programme feront l’objet d’un prochain article.
Bénédicte Rusingizandekwe , pour le Service de promotion de la santé de la Province de Namur
Pour en savoir plus: Service promotion santé de l’IPHS (Institut Provincial d’Hygiène Sociale) de Namur 081-723 787. Vous pouvez notamment y commander des affiches du projet “La vie, elle se respire…”).

×
×