Un mensuel au service
des intervenants francophones
en promotion de la santé

Numéro 286

25 techniques d’animation pour promouvoir la santé


Animez un jour une séance de groupe de promotion de la santé: vous comprendrez que l'exercice ne s'improvise pas et remercierez les auteurs de ce guide de vous livrer sur un plateau les clés d'une intervention réussie... 

Le titre n'est peut-être pas très sexy mais il est explicite. De fait, cet ouvrage est avant tout un guide pratique pour les intervenants en promotion de la santé, publié par la jeune maison d'édition Le Coudrier, dans sa collection Outils pour la santé publique. Son auteur principal, Alain Douiller, dirige actuellement le Comité d'éducation pour la santé du Vaucluse.
Ses six complices d'écriture sont également formateurs en éducation et promotion de la santé. «Pour concevoir cet ouvrage, expliquent-ils, nous avons dans un premier temps recensé toutes les techniques d'animation que nous avions expérimentées, comme animateurs ou participants. Puis nous avons sélectionné celles qui nous sont apparues les plus opérantes et les plus utiles: celles dont nous nous servons réellement et que nous nous sentons prêts à recommander.»
Point d'exhaustivité donc mais le label “testé et approuvé” pour les 25 techniques retenues (26 en réalité). Chacune fait l'objet d'une fiche détaillée, très concrète, reprenant toujours les mêmes items choisis pour leur intérêt pratique. Rassemblées au coeur du livre, ces pages offrent une vue synthétique, donc précieuse, des outils à disposition, de leur intérêt, de ce qu'on peut en attendre, du public concerné, des moyens et conditions nécessaires au bon déroulement de la séance, des précautions à prendre, etc. Les habitués des séances de promotion de la santé retrouveront certainement de vieilles connaissances, les redécouvriront parfois, tandis que les novices puiseront un tas d'idées pour concevoir leurs premières interventions. Fidèles à leur souci de faire court et d'être utiles aux intervenants, les auteurs livrent deux tableaux supplémentaires. L'un référencie les techniques en fonction des objectifs d'animation poursuivis. L'autre liste les objectifs accessibles à partir de chaque technique.

À lire absolument avant la page 63

Un tel effort de pédagogie est déjà louable en soi. Mais le principal atout du livre est ailleurs, dans ces paragraphes qui précèdent les fiches et invitent subtilement le lecteur à prendre de la hauteur. La première partie de l'ouvrage propose de (re)situer la démarche d'animation dans le contexte singulier de la promotion de la santé et de la charte d'Ottawa. Les auteurs traduisent ainsi leur intention de «poser les jalons de l'utilisation des techniques présentées» et d' «apporter au lecteur novice ou extérieur au secteur [de la promotion de la santé, ndlr] les principaux éléments utiles à sa reflexion».
Les plus expérimentés apprécieront la piqûre de rappel. Avec tact, Alain Douiller et ses collaborateurs amènent à s'interroger sur le sens des interventions en promotion de la santé et les valeurs qui les sous-tendent. «On sent dans cet ouvrage et dans sa construction la volonté de suggérer sans imposer, en respectant l'autonomie des lecteurs dans leur démarche d'appropriation» , commente Bertrand Garros , président de l'Institut national de prévention et d'éducation pour la santé (Inpes) qui signe la préface. Et de souligner qu'il «illustre ainsi avec pertinence et finesse l'esprit même de la promotion de la santé.»
Les auteurs disent avec simplicité la force mais aussi les limites de ces interventions, la vigilance particulière qu'impose d'intervenir sur des sujets de santé, la nécessaire posture bienveillante et engageante de l'animateur. Ils rappellent ce que sont le principe de participation, la dynamique de groupe et tous les bénéfices qu'on peut en tirer en les maniant avec discernement.
«Les techniques d'animation de groupe, comme certains outils d'intervention, parce qu'ils favorisent la parole et l'expression, renforcent les risques de dévoilement, d'exposition de soi», expliquent-ils. «La puissance de ces techniques fait aussi leur danger. (…) L'animateur doit donc prendre en compte ces risques, être vigilant, respecter les silences et les refus de prise de parole.»
Plusieurs petits encadrés discrets récapitulent ici ou là les questions à se poser en amont d'une intervention ou la dizaine de recommandations des auteurs pour réussir des interventions. Concernant l'évaluation, elle est mentionnée dans les objectifs possibles pour quelques-unes des techniques présentées. Un court chapitre lui est par ailleurs dédié en fin d'ouvrage, dans la partie “Pour aller plus loin”, et donne des clés pour mesurer le niveau d'atteinte des objectifs ainsi que la satisfaction des participants. Pour qui? «Pour soi-même d'abord: l'évaluation permet de progresser, de mesurer les points positifs qui renforcent la confiance, et aussi de cerner les axes d'amélioration et de vigilance», répondent Alain Douiller et ses collaborateurs.
25 techniques d'animation pour promouvoir la santé, Alain Douiller et coll., Éd. Le Coudrier, 2012. 191 pages.

Les 26 fiches par ordre d'apparition

Présentation croisée
Portrait chinois
CV imaginaire
Blason de présentation
Blason des idées
Écoutant, écouté
Brainstorming
Photolangage
Autour du mot
Mur écrit
Focus group
Ciné santé
Dadoo village
Doutes et certitudes
Jeu de la ligne
Pour/neutre/contre
Tour de table des idées
Jeu des enveloppes
Pyramide
Carte mentale
Petits papiers
Abaque de Régnier
Scénario catastrophe
Jeu de la tentation
Échelle du temps
Technique d'évaluation orale

×
×