Un mensuel au service
des intervenants francophones
en promotion de la santé

Numéro 324

Bénéfice démontré de l’exercice physique en prévention des chutes chez les personnes âgées


Après d'autres, un essai a montré l’utilité des exercices physiques chez les femmes âgées dans la prévention des chutes avec traumatisme.

La prévention des chutes des personnes âgées repose surtout sur des mesures non médicamenteuses. L’association vitamine D + calcium réduit peut-être le risque de fracture chez ces personnes.

Un essai clinique comparatif réalisé en Finlande a cherché à évaluer l’efficacité des exercices physiques et de la supplémentation en vitamine D dans la prévention des chutes avec traumatisme. Cet essai a suivi pendant environ deux ans plus de 400 femmes âgées de 70 ans à 80 ans, vivant à domicile et ayant fait une chute l’année précédente. Les exercices physiques (renforcement de la force musculaire et travail de l’équilibre entre autres, individuellement ou en groupe) ont eu lieu deux fois par semaine la première année et une fois par semaine la seconde année, accompagnés par des kinésithérapeutes. Les autres jours de la semaine, un programme d’entraînement de 5 à 15 minutes à domicile était conseillé. Les femmes des groupes sans exercice physique devaient maintenir leur activité physique habituelle, modérée.

L’incidence des chutes avec traumatisme ayant nécessité des soins médicaux a été moins élevée chez les femmes pratiquant des exercices physiques, qu’elles aient pris de la vitamine D ou non. Il n’y a pas eu d’effets indésirables graves rapportés.

En pratique, après d’autres, ces résultats montrent l’intérêt des exercices physiques pour diminuer le risque de chutes avec traumatisme chez les personnes âgées. Mais ils n’incitent pas à une supplémentation en vitamine D.

×
×