Un mensuel au service
des intervenants francophones
en promotion de la santé

Numéro 165

La Nouvelle encyclopédie de bioéthique


Un outil précieux pour tout citoyen désireux de comprendre les grands enjeux techno-scientifiques et environnementaux du monde contemporain
Les éditions De Boeck Université viennent de publier un ouvrage collectif monumental et assez unique en son genre, surtout en langue française, concernant l'ensemble des rapports que peuvent entretenir entre eux la médecine, le développement technologique appliqué aux organismes vivants (humains, plantes, animaux) et la morale personnelle ou civique.
Il ne s'agit pas pour autant d'un ouvrage indigeste, que du contraire. Conçu comme un dictionnaire, il est à la fois clair et facile à manier selon l'information que l'on cherche. Un index extrêmement détaillé permet de s'orienter directement vers le ou les article(s) où on va trouver des éléments d'information relatifs à une question précise (ex.: accès aux soins, adoption, alimentation, Alzheimer, apprenti-sorcier, arme chimique, etc.). A l'inverse, si on désire aller plus loin, chaque article renvoie à d'autres sections de l'ouvrage et à une bibliographie essentielle.
Sous la direction générale de deux professeurs de l'Université Libre de Bruxelles - un philosophe, Gilbert Hottois et un médecin également formé en philosophie, Jean-Noël Missa -, ce ne sont pas moins de 120 collaborateurs spécialisés de divers pays, de diverses professions et de diverses sensibilités philosophiques qui ont rédigé les quelque 924 pages reprenant 250 articles de synthèse qui composent cette "Nouvelle encyclopédie de bioéthique".
Pour la facilité du lecteur, chaque article comporte d'abord en caractères gras une définition succincte du sujet traité. Ensuite, la définition est approfondie et replacée dans son évolution historique. Enfin, sont présentés les "problèmes éthiques" qui s'y rapportent, avec un souci constant non pas de neutralité absolue mais d'inventaire consciencieux des positions et des arguments qui s'affrontent en la matière au coeur de la société.
La double ambition principale de l'ouvrage est de mettre à la portée d'un maximum de personnes dont la "bioéthique" n'est pas le métier (citoyens, soignants, malades ou proches de malades, juristes, décideurs, journalistes, militants associatifs, étudiants...) un savoir actualisé et documenté sur la recherche et le développement technoscientifiques, d'une part, sur les grandes "familles de pensée" et leurs valeurs, d'autres part.
D'un côté, on trouvera donc des articles sur le génome humain, sur les banques d'embryons, sur la psychochirurgie, sur les greffes d'organes ou de cellules issus d'animaux, etc.). D'un autre côté, on trouvera des articles sur les visions éthiques du judaïsme, du protestantisme, du catholicisme, de l'islamisme, du bouddhisme, de l'animisme, de la laïcité et autres, sans oublier les courants et principes d'apparition plus récente: droits de l'homme, protection animale, protection environnementale, respect des générations futures, etc.).
A côté de ces sujets spécifiques, bien des notions plus familières ou plus ordinaires (mais pas toujours saisies par les profanes ni présentées par les médias dans leurs implications éthiques et philosophiques les plus subtiles) font également ici l'objet d'articles: contraception, dopage, parentalités nouvelles, dignité humaine, droits des malades, O.G.M., allocation des ressources, suicide, toxicomanie...
Le prix de l'ouvrage (3.565 F) est à la mesure de la somme d'informations qu'il contient et de l'utilité prolongée qu'il pourra avoir pour tout un chacun, à l'instar d'un bel Atlas du monde ou d'un grand livre de cuisine illustré. Un cadeau idéal (à faire à autrui ou à suggérer pour soi) en cette fin d'année prochaine?

Thierry Poucet

HOTTOIS G., MISSA J.N., et al., Nouvelle encyclopédie de la bioéthique, Bruxelles, Ed. De Boeck Université, 924 pages, 88,37 €.

×
×