Mai 2022 Par Rajae SERROKH Initiatives

Le 19 novembre dernier a eu lieu le lancement officiel de l’antenne belge Les Pâtes au Beurre Bruxelles. Education Santé vous présente ce projet de soutien à la parentalité et ses spécificités. Un projet au plus proche des familles et des quartiers.

flyers pabb(1) recto

Au départ, des parents, un réseau, une rencontre…

Le Groupe Santé Josaphat est un centre de planning familial situé à Schaerbeek. Depuis plusieurs années, l’équipe mène un projet de soutien à la parentalité, avec la double volonté de territorialiser son action et de travailler en réseau avec des partenaires hors du champ médico-social. L’équipe propose ainsi aux parents concernés un accueil collectif avec une prise en charge globale et davantage psycho-sociale. En effet, l’aspect collectif permet d’éviter l’individualisation des difficultés et de tenir compte, entre autres, de la dimension culturelle du public. L’équipe a ainsi mené de nombreuses animations de soutien à la parentalité au sein des institutions partenaires, ce qui lui a permis d’élaborer une série de constats et de lancer le projet Atouts Parents en 20161 : des groupes de soutien à la parentalité, un comité de pilotage et un travail en réseau lors de séminaires et de journées de réflexion.


Depuis 2019, le projet a évolué : en plus des groupes de soutien pour les parents, une permanence complémentaire a été mise en place avec un accueil sans rendez-vous, gratuit et anonyme. Encadrées par deux accueillants soucieux de partir des ressources des parents, cet espace se veut plus convivial, plus « contenant » et sécurisant. L’équipe, attentive à l’évolution du projet, ses atouts et ses limites, a poursuivi sa réflexion et a eu la chance de croiser la route de Sophie Marinopoulos, fondatrice du dispositif Les Pâtes au Beurre, en 1999, à Nantes. Ce nouveau lieu d’accueil des parents et familles Les Pâtes au beurre répondant aux attentes et questionnements du Groupe Santé Josaphat, un nouveau chapitre s’ouvre pour l’équipe du planning.

Les premiers pas du lieu d’accueil Les Pâtes au Beurre

Inspirée des travaux de Selma Fraiberg2 , pour qui prendre soin de l’enfant, c’est d’abord soigner la parentalité, Sophie Marinoupoulos crée le premier lieu d’accueil Les pâtes au beurre en 1999 à Nantes. Psychologue, psychanalyste, spécialisée dans les questions de l’enfance et de la famille, elle est également présidente de la Fédération Nationale (française) pour la Prévention et Promotion de la Santé Psychique3 . Intervenant dans un centre médico-psychopédagogique à l’époque, elle est interpellée par les listes d’attente et les demandes de soutien importantes de la part des familles. Un lieu d’accueil pour toutes les familles lui semblait plus que nécessaire : un espace où les familles peuvent trouver écoute, soutien et pouvoir y déposer leurs préoccupations en toute confiance avec des professionnels.

A ce jour, le lieu d’accueil Les Pâtes au beurre  est présent dans 14 villes françaises, et sa première antenne belge vient d’être inaugurée à Bruxelles.

Le concept Pâtes au beurre 

Les Pâtes au beurre  est un lieu d’accueil collectif de prévention où les familles peuvent venir gratuitement, de manière anonyme, avec ou sans enfant (sans limite d’âge) et sans rendez-vous. C’est un lieu favorisant l’échange et prenant en compte la personne dans son devenir et son être parent.

Le lieu d’accueil est composé de trois pièces : l’espace cuisine, l’entre deux et la pièce pour les enfants. Les parents sont accueillis par des professionnels dans un espace cuisine autour d’un café et d’une collation. Le choix du lieu et sa symbolique ne sont pas anodins : la cuisine est une pièce familière, remplie d’objets du quotidien. Comme l’explique Sophie Marinopoulos, elle joue un rôle important dans l’appui aux parents.  « C’est un espace d’accueil où l’on peut exercer une éthique du care : être disponible à la vulnérabilité de l’autre. Cette pièce familière permet une présence à la dimension relationnelle, une disponibilité psychique et une ouverture ».

Pendant ce temps, les enfants peuvent circuler d’une pièce à l’autre. L’espace enfants n’est pas surveillé. Cela peut être une source d’anxiété pour certains parents, mais aussi une occasion de se séparer de son enfant, de le découvrir dans un autre environnement.

Une “santé du lien” avant tout

Pour Sophie Marinopoulos, l’attention est accordée à la restauration des liens parents-enfants et au soutien aux parents pour qu’ils prennent un temps de qualité avec leur enfant. Chaque parent qui pousse la porte du lieu vient chercher à comprendre ce qu’il vit dans la relation à son enfant : ses doutes, ses crises, ses conflits, ses problèmes de communication, pour améliorer la qualité de leurs relations. Dans ces lieux, on parle de vulnérabilités, de bouleversements (celui de devenir parent, d’être envahi…)

Quand on perd la capacité d’agir sur son histoire personnelle, on perd l’espérance. Nous sommes des sociétés un peu désespérées. On a besoin de comprendre ce que l’on vit sinon on ne sait plus où on en est. 

Sophie Marinopoulos

C’est d’autant plus important, insiste Sophie Marinopoulos, que cette part “relationnelle” de la santé a été fortement estompée par une vision sanitaire dominante.

Les lieux d’accueils Les Pâtes au beurre ont retenu de Selma Fraiberg les notions d’ « étayage » et de valorisation des ressources parentales, au travers de l’empathie mais aussi de la fonction “contenante”. Il s’agit de « restaurer les parents dans leur capacité de penser, à distance de tout modèle parental normatif et disqualifiant et en contact avec les ressources singulières de leur parentalité en devenir »4

L’étayage peut prendre plusieurs formes. Etre présent, à côté, c’est déjà de l’étayage. Montrer plusieurs fois, répéter, c’est de l’étayage. Il faut emmener son enfant un peu au-delà de ce qu’il sait faire mais pas trop, l’aider à se dépasser dans sa zone d’apprentissage, dans sa « zone proximale de développement ». C’est à dire qu’il faut l’amener un peu plus loin mais en lui proposant toujours des choses accessibles”5

La place des professionnels

Les professionnels qui encadrent cet accueil aux parents et familles sont des psychologues et des psychomotriciens. Ils exercent un rôle de « reliance » : prendre soin par une disponibilité psychique.

Leur rôle est de rendre le parent acteur : « nous aidons à mettre des mots, sans parler à la place du parent » pour aider celui-ci à faire face à certaines situations compliquées, des attitudes, des réflexions, etc. Le professionnel est là en soutien, pour décoder la situation et permettre une ouverture. En effet, les interventions des parents visent à créer les conditions pour que les adultes en position parentale trouvent par eux-mêmes des solutions aux difficultés qu’ils rencontrent et comprennent les effets de leur comportement sur celui de leur enfant. Elles visent à créer un contexte de changement en travaillant sur les perceptions et croyances qui concernent leur rôle parental (forces et faiblesses) et les comportements parentaux.

L’intervention du professionnel a pour objectif d’amener « la personne à prendre conscience de son potentiel d’action pour se voir davantage comme un agent de transformation et, par ce biais, permettre la manifestation de ses compétences »6

Les premiers pas des Pâtes au beurre Belgique 

L’équipe du Groupe Santé Josaphat a ainsi rejoint la Fédération Nationale française Les Pâtes au beurre7 et ouvert son lieu d’accueil sur la commune de Saint-Josse-Ten-Noode à Bruxelles.

Cette commune fait partie du « croissant pauvre » de la capitale, cette zone où se concentrent les groupes de population les plus défavorisés et formant un croissant autour du centre-ville. C’est dans cette zone d’ailleurs que l’on retrouve un nombre relativement plus important de familles avec enfants8.

La permanence parentalité du Groupe Santé Josaphat, devenue ensuite le lieu d’accueil Les Pâtes au beurre, a accueilli à ce jour un public composé de deux tiers de parents présentant une configuration familiale monoparentale et un tiers de parents avec une configuration familiale en couple. La majorité des familles étaient accompagnées de leur(s) adolescent(s), âgé(s) (entre 11 et 16 ans), et un tiers étaient accompagnées de leur(s) enfant(s) (entre 3 et 8 ans).

Les questions soulevées par ces parents concernent souvent l’épuisement maternel, la question des limites, de l’autorité, l’équilibre dans les relations conjugales et familiales, les violences intrafamiliales et conjugales. Ces violences étant exacerbées par la promiscuité, la précarité économique notamment. Mais d’autres questions apparaissent aussi, touchant aux relations avec leur(s) adolescent(s), leurs difficultés liées au décrochage scolaire, aux faits de primo-délinquance, etc. Les accueillants ont également relevé l’anxiété que vivaient ces parents durant la crise sanitaire.

Enfin, la place du réseau d’acteurs tissé au fil du temps par le Groupe Santé Josaphat autour du soutien à la parentalité reste primordiale. Les partenaires (médiateurs scolaires, AMO, ONE, centre d’alphabétisations, SSM, centre d’hébergements, planning familial etc.) orientent certains parents vers le lieu d’accueil mais l’équipe oriente également les parents en fonction des problématiques soulevées vers des acteurs susceptibles de leur fournir un soutien.

Les professionnels des Pâtes au Beurre accueillent à La Maison de la Famille de Saint-Josse, Rue de la Poste 51-53, 1210 Saint-Josse-ten-Noode.

Renseignements : 0499 38 75 44 – bruxelles@lespatesaubeurre.fr – www.lespatesaubeurre.fr

Découvrez le lieu en images :  https://www.youtube.com/watch?v=EpzWJQ-Dl4g

[1] Le projet “Atout Parents” a été financé dans le cadre de l’appel à projet de la Ministre Frémault sur le burn-out parental

[2] https://www.cairn.info/revue-lettre-de-l-enfance-et-de-l-adolescence-2003-2-page-75.htm

[3] https://www.lespatesaubeurre.fr/la-federation-missions-actions/

[4] https://www.cairn.info/revue-lettre-de-l-enfance-et-de-l-adolescence-2003-2-page-75.htm

[5] https://www.gynger.fr/le-jeu-et-la-motricite-dans-le-developpement-de-lenfant/

[6] Promouvoir la santé dès la petite enfance, p.96 https://www.santepubliquefrance.fr/docs/promouvoir-la-sante-des-la-petite-enfance-accompagner-la-parentalite

[7] https://www.lespatesaubeurre.fr/la-federation-missions-actions/

[8] https://www.ccc-ggc.brussels/sites/default/files/documents/graphics/tableaux-de-bord-de-la-sante-/etat_des_lieux_sante_mentale_bruxelles_fevrier_2020.pdf