Un mensuel au service
des intervenants francophones
en promotion de la santé

Numéro 370

Crise sanitaire de la Covid 19 : l’expérience des CLPS wallons en tant qu’acteurs de promotion de la santé


Dès le début de la pandémie, le secteur « Promotion de la Santé », dont les Centres Locaux de Promotion de la Santé (CLPS) font partie, a dû s’ajuster et agir pour faire face à cette situation inédite, à l’instar des différents secteurs d’activités composant notre société. En guise de premières réponses, les CLPS ont développé des actions spécifiques en lien avec les stratégies de promotion de la santé. Les objectifs étaient de soutenir les professionnels de terrain, de les outiller et d’envisager les possibilités d’adaptation. La présentation de ces actions, menées dès les premiers mois de la pandémie, illustre l’intérêt des démarches de promotion de la santé. 

Les stratégies de promotion de la santé : une grille de lecture des réponses formulées en temps de crise

La crise a bousculé notre conception de la maladie, de l’hygiène, de la prise de risque (individuelle et collective), de notre rapport aux autres…

Les très nombreux messages d’information transmis par les autorités n’ont pas permis à tou.te.s d’évaluer la gravité de la situation,  de se sentir concerné.e.s, d’estimer l’efficacité des mesures prises ou tout simplement de se sentir capable de les mettre en œuvre1.

Dans ce contexte, les stratégies de promotion de la santé développées dans la Charte d’Ottawa en 1986 ont structuré les modalités d’intervention des CLPS.

Renforcer le développement des aptitudes individuelles

Pour permettre un changement durable de comportement, l’individu doit se sentir en capacité d’agir. Un axe de travail consiste donc à augmenter ses connaissances, ses aptitudes et sa motivation au changement.

Dans un premier temps, les démarches des CLPS se sont concentrées sur la sélection des ressources, particulièrement abondantes durant la crise sanitaire. Celles-ci ont été diffusées à un large panel d’acteurs.

Les CLPS ont aussi créé et diffusé des répertoires d’outils en ligne via les réseaux sociaux, leurs sites web et/ou leurs newsletters. Ces ressources, destinées à des publics spécifiques (enfants et famille, milieu scolaire, secteur du handicap, public des ainés…) permettaient d’aborder un ensemble de thématiques en lien avec la covid-19 : explications adaptées pour la compréhension du virus et des comportements protecteurs, bien-être et santé mentale, activités spécifiques réalisables en période de confinement, démarches pratiques de maintien du lien social, etc.

En parallèle, les centres de ressources documentaires des CLPS, malgré leur inaccessibilité physique, ont continué à répondre aux demandes spécifiques, notamment en proposant des ressources disponibles au format numérique.

…et le pouvoir d’agir

Mais le renforcement du pouvoir d’agir ne passe pas que par la diffusion d’informations.

Les CLPS ont aussi développé des supports (ci-dessous) permettant l’expression des représentations de la maladie, de l’hygiène, des mesures de protection et également du « vivre ensemble ».

Si ces supports d’expression des vécus et des émotions sont utilisés au sein des institutions lors des accompagnements proposés par les CLPS et des concertations de professionnels, ils peuvent aussi être utilisés par les acteurs de terrain avec leurs publics.

La diffusion d’informations, le travail autour des représentations et le renforcement des compétences psychosociales à tout âge, participent à redonner confiance en sa capacité de faire des choix éclairés et libres pour sa santé et celle de la collectivité.

« Et si on en parlait d’abord ? »

Le CLPS du Brabant Wallon a réalisé cet outil afin d’échanger en équipe sur la manière dont a été vécue la période du coronavirus et ses moments de confinement et de déconfinement.

Retrouvez-le ici : https://www.clps-bw.be/publications/productions/si-on-en-parlait-dabord

« Le Covid-19 et nous »

Le CLPS de Charleroi-Thuin a réalisé un outil de photo-expression qui permet, à des personnes, en individuel ou en collectif, d’exprimer leurs ressentis et leurs représentations liées à la crise.

Retrouvez-le ici : https://www.clpsct.org/nos-realisations/publications-2-2/ 

 

Renforcer l’action communautaire

Le soutien au renforcement de la cohésion sociale et de la solidarité est un élément incontournable du travail d’accompagnement des CLPS. Au sein de chaque territoire couvert par un CLPS, encore plus durant la période de crise sanitaire, des réponses adaptées ont été initiées par de nombreux professionnels et citoyens. Les CLPS ont souhaité rendre visibles ces initiatives locales en réalisant des interviews de professionnels de secteurs variés, en recensant les projets et en les relayant via leurs sites internet, pages Facebook et newsletters.

Quelques exemples d’initiatives qui ont vu le jour 

  • ouverture d’une ligne téléphonique « soutien à la parentalité » à l’initiative de différents intervenants dans le secteur du soin et du social ;
  • mise en place au départ d’un Centre Culturel, d’un projet avec des citoyens pour réaliser et distribuer des masques aux institutions du  secteur associatif et aux écoles ;
  • dans le cadre de la « Plateforme Enseignement / Aide à la Jeunesse », enquête pour relever les besoins liés à la reprise des activités mais aussi pour relever et faire connaître les bonnes pratiques de gestion de la crise. 

 

L’amélioration des conditions de vie en soutenant la création d’environnements naturels et socioéconomiques favorables à la santé

Les mesures prises dans le cadre de la pandémie de Covid-19 en Belgique, le confinement par exemple, étaient probablement essentielles maisont révélé et aggravé des inégalités sociales de santé déjà existantes. Assurément, des situations sociales complexes ont été aggravées par le contexte de pandémie : les personnes sans-abris se retrouvant dans l’incapacité de se confiner ; les personnes victimes de violences conjugales et intrafamiliales qui ne peuvent fuir leur foyer ; la difficulté de télétravailler dans de bonnes conditions en situation de monoparentalité, etc.2

Pour promouvoir une équité en santé, les interventions des CLPS se sont aussi concentrées sur des professionnels travaillant avec des publics spécifiques. Les CLPS ont poursuivi les accompagnements de certaines institutions dans le développement de projets destinés à des publics aux vulnérabilités variées.

Accompagner des projets spécifiques et prioritaires

Par exemple, accompagner une  asbl qui accueille des femmes victimes de violences pour un travail sur la gestion du service : les conditions d’accueil, le fonctionnement interne de l’équipe, la recherche de nouveaux partenariats pour des logements de crise, etc.

 

Réorienter les services de santé

La réorientation des services de santé implique notamment l’articulation entre le domaine de la santé, de la promotion de la santé et l’ensemble des secteurs qui composent la société. Les CLPS ont maintenu le contact entre les acteurs locaux issus de différents secteurs, via des diffusions de témoignages et d’échanges de pratiques, et des concertations en visio-conférence. Ces temps d’échanges ont permis de structurer l’action locale en ayant une meilleure connaissance et complémentarité des déploiements des services de soins, sociaux, et de prévention pendant la crise.

Lancement d'une Plate-forme regroupant les acteurs et institutions de 1ère ligne et 2ème ligne

afin de travailler davantage en synergie dans le domaine de la santé pour permettre une prise en charge plus globale de la population, en collaboration avec le Groupe de travail "santé" du Conseil de développement Wallonie picarde3. La démarche est en construction au départ d’une analyse des besoins de l’ensemble de ces acteurs. 

 

Elaborer des politiques pour la santé

Dans le cadre des accompagnements menés par les CLPS à l’échelon local, la participation de tous - élus, professionnels et citoyens - aux politiques locales qui agissent sur les déterminants de la santé est largement encouragée.

A titre d’exemples, citons la prise de conscience de communes, durant la crise, sur la nécessité de la mise en place d’un dispositif local en faveur de la qualité de vie des aînés ; la mise en place de visites à domicile de personnes âgées isolées, suite à la fermeture des Maisons Communautaires ; la poursuite de la politique de soutien à la parentalité par l’organisation d’ateliers en visio-conférence, au départ de « Maison des parents » (CPAS). 

Cette période de crise sanitaire et sociale a rappelé une démarche essentielle : la Santé dans toutes les Politiques (SdtP). En effet, alors que le secteur médical a été mis en avant à juste titre au début de la crise, l’importance de la prise en compte des déterminants sociaux, politiques, économiques et environnementaux s’est réaffirmée assez rapidement4. Dans ce cadre, les CLPS ont encouragé le maintien des concertations intersectorielles à l’échelon local et poursuivent leur travail de mise en commun en proposant des concertations régionales et notamment en faveur de la qualité de vie des aînés, durement touchés par cette crise.

Et maintenant ?

Ces exemples d’actions menées par les CLPS montrent la pertinence de poursuivre et d’encourager les démarches de promotion de la santé. Ceux-ci pourraient utilement être complétés par l’ensemble des actions menées localement par les acteurs de terrain, du secteur de la promotion de la santé ou d’autres secteurs. Il n’en reste pas moins que la réflexion sur les opportunités à développer dans le cadre des principes d’action de promotion de la santé doit se poursuivre.

Il semble essentiel que les pouvoirs publics, en parallèle aux renforcements du système de soins de santé, soutiennent les acteurs qui développent au quotidien des actions dans le champ de la promotion de la santé, notamment au niveau local. Comme le soulignent les auteurs de la Tribune « Covid 19 et lutte contre les inégalités : pour un véritable soutien aux dynamiques territoriales de santé »5 : « Les dynamiques territoriales de santé, quand elles existent, facilitent la gestion locale de la crise (...). Ces dynamiques, marquées dans leur ADN par la lutte contre les inégalités sociales et territoriales de santé, sont des points d’appui incontournables à la mise en place de réponses rapides, adaptées et concertées, au plus près des besoins et ressources du territoire. La crise actuelle confirme – amèrement – que la santé renvoie à un champ large de déterminants sociaux et économiques : logement et urbanisme, éducation, alimentation, emploi, environnement, cadre de vie, etc. Les réponses les plus pertinentes, au plus près de situations, se tissent au niveau local, dans la solidarité, avec l’ensemble des acteur.rices locaux.ales, en particulier avec les habitant.e.s ».

Comme souligné par le Refips : « Par son adoption d’une vision globale de la santé, le domaine de la promotion de la santé fournit des réponses pour améliorer la santé et le bien-être des populations de manière durable et équitable ».6 La promotion de la santé, en complémentarité avec les autres secteurs de la société, aura ainsi les moyens d’aider à faire face aux moments de crise comme celle de la Covid-19.

  1. Pandémie de covid-19 : les réponses de la promotion de la santé. Webinaire « Education et santé » organisé par la Chaire Unesco, avec le professeur Stéphan Van den Broucke - https://www.youtube.com/watch?time_continue=340&v=eakBX2Tw1Fo&feature=emb_title

  2. Fédération nationale d’éducation et de promotion de la santé. (2020, 5 mai). Tribune de la Fnes « Épidémie, crise sanitaire et Covid-19 : le pouvoir d’agir de la promotion de la santé ».

  3. Le Conseil de développement est une structure pilote qui anticipe l’évolution de la gouvernance territoriale à l’échelle de la Wallonie picarde. Il est composé d’acteurs des milieux politique, socio-économique, syndical, culturel, environnemental…

  4. International Union for Health Promotion and Education, & Réseau francophone international pour la promotion de la santé. (2020). La promotion de la santé en temps de crise. https://refips.org/wp-content/uploads/2020/06/IUHPE_REFIPS_COVID19.pdf

  5. Fabrique, Territoires et Santé, & Elus, Santé Publique et Territoire. (2020, 20 avril). Covid-19 et lutte contre les inégalités : pour un véritable soutien aux dynamiques territoriales de santéhttps://espt.asso.fr/wp-content/uploads/2020/04/CP-FTS-ESPT-avril-2020.pdf

  6. Op. Cit. International Union for Health Promotion and Education, & Réseau francophone international pour la promotion de la santé. (2020). La promotion de la santé en temps de crise.

×
×