Un mensuel au service
des intervenants francophones
en promotion de la santé

Numéro 219

Le tabac, arme de destruction massive


Ce film d’une durée de 30 minutes a déjà fait pas mal parler de lui.
Au moment où la Communauté française a décidé d’interdire totalement le tabagisme à l’école (1), ce document vidéo produit par le GSARA et réalisé par Philippe Cornet a pour objectif d’informer les adolescents de 12 à 18 ans sur le tabagisme. Son ambition est de susciter une prise de conscience du rôle que joue la consommation de tabac dans la vie des jeunes, et d’évoquer les alternatives possibles. Le but est aussi d’inciter les jeunes à rester responsables dans la gestion de cette consommation s’ils sont déjà ‘accros’.
Le tabagisme des jeunes dépend de facteurs individuels mais aussi plus largement de l’environnement social dans lequel ils évoluent. Les choix individuels ne sont pas aussi libres que les jeunes l’imaginent, ils sont influencés par les stratégies commerciales de l’industrie du tabac.
Le document part de témoignages de jeunes fumeurs, et vise notamment à casser l’image valorisante du fumeur en recourant à un ressort traditionnel de la lutte anti-tabac, à savoir mettre concrètement les jeunes en présence des conséquences médicales gravissimes du tabagisme, qui leur sont exposées et montrées par des spécialistes. A côté de cela, le document vise aussi à la dénormalisation de l’industrie du tabac, dont les mensonges et les manipulations chimiques du produit sont évoqués.
«Arme de destruction massive» s’inscrit dans la ligne du travail de prévention de la Fondation Rodin, dont certains se souviennent sûrement de la campagne choc de 2004, «La vérité sans filtre» (2). Cette approche qui suggère que la confrontation avec les conséquences d’un comportement néfaste pour la santé peut inciter les gens à renoncer à ce comportement est très utilisée dans les pays anglo-saxons. Elle fait moins l’unanimité chez nous, tant pour des raisons de questionnement sur son efficacité que pour des raisons éthiques.

Toxic-Corp


Le tabac tue un fumeur sur deux. L’industrie du tabac compte sur vous pour les remplacer.
Sur le même sujet, signalons l’initiative de l’INPES et de l’Alliance contre le tabac qui ont choisi de communiquer vers les jeunes sur un ton humoristique grinçant avec une fausse campagne de recrutement de nouveaux fumeurs appelés à remplacer ceux qui décèdent prématurément.
En visitant virtuellement l’entreprise Toxic-Corp, l’internaute est amené à découvrir les stratégies perverses de l’industrie de façon à la fois ludique et percutante. Le faux spot TV est particulièrement réussi!
Pour en savoir plus: http://www.toxic-corp.fr .

Pour nuancer le propos, le DVD est accompagné d’un livret pédagogique réalisé par l’asbl Question Santé en tant que Service communautaire de promotion de la santé. Ce dossier s’appuie sur les réactions d’une cinquantaine de jeunes âgés de 15 à 20 ans, fumeurs et non-fumeurs, à la projection du film.
Il aborde les réalités individuelles (première cigarette, prise d’habitude, ne plus pouvoir s’arrêter, dépendance physique et psychologique, demande de sevrage) et le contexte environnemental (industries du tabac, publicité, rôle ambigu de l’Etat, à la fois adversaire et bénéficiaire du tabac, aspects légaux, cohabitation fumeurs – non-fumeurs).
Ces deux aspects du phénomène sont illustrés de paroles de jeunes, qui témoignent de la volonté des auteurs de leur permettre de s’approprier la question avec leur propre langage.
Christian De Bock
«Arme de destruction massive», DVD réalisé par Philippe Cornet, 2005, 30’. GSARA, rue du Marteau 26, 1210 Bruxelles. Tél.: 02 218 58 85. Fax: 02 217 29 02. Courriel: info@gsara.be. Internet: http://www.gsara.be

(1) Voir Education Santé n° 216 , octobre 2006, pour le texte du décret et l’article ‘Le tabac totalement banni de l’école’, par Bernadette Taeymans.
(2) Voir DE BOCK C., «Evaluation d’une campagne antitabac en Belgique» , Education Santé n° 200, avril 2005

×
×