Décembre 2001 Par Maryse VAN AUDENHAEGE Initiatives

Souvenez-vous: le 2 décembre 2000, les Ministres Nollet (pour l’Enfance) et Maréchal (pour l’Aide à la jeunesse et la Santé) lançaient le Forum ‘L’alimentation à l’école: derrière un marketing juteux, un projet de promotion de la santé… un enjeu de société’. Il a permis une dynamique de réflexion avec les acteurs et partenaires du monde scolaire.
La Charte ‘A l’école d’une alimentation saine’ est le prolongement et la concrétisation des réflexions issues de ce forum. Elle s’est également inspirée des expériences et programmes éducatifs déjà existants.
Le slogan choisi pour lancer la Charte sonne bien: A table les cartables s’inscrira sans doute facilement dans les mémoires.
Pour développer et expliquer les principes de la campagne, une brochure a été réalisée par la Coordination Education/Santé, responsable des ‘Midis à l’école’ et chargée de la coordination de la campagne. Ce document, qui cadre de façon très complète le projet, a été envoyé à toutes les écoles de l’enseignement fondamental.
Il vise d’abord à rappeler aux acteurs scolaires que l’apprentissage des principes et des gestes d’une alimentation saine rencontrent les missions prioritaires de l’école et s’inscrit dans les apprentissages tels que les socles de compétences invitent à les construire. Il redéfinit aussi quelques grands principes de promotion de la santé à l’école, qui est avant tout une démarche participative. Il invite enfin les écoles à s’engager à respecter les principes décrits dans la Charte; à mettre en oeuvre, entre janvier 2002 et juin 2004, un plan d’action autour d’une thématique décidée en Conseil de participation et en accord avec les besoins de santé des élèves; à développer un partenariat éducatif entre les familles, l’école, les acteurs de la santé et les partenaires locaux pour améliorer l’alimentation à l’école; à impliquer les élèves dans la conception et la réalisation du plan d’action et soutenir les classes participantes.
En somme, nous trouvons ici une illustration particulièrement bienvenue du passage de la théorie à la pratique quant aux principes et valeurs ayant guidé la mise en place du décret promotion de la santé voici déjà quatre ans.

La Charte

A l’école d’une alimentation saine

1. Préserver sa santé s’apprend et se pratique dès le plus jeune âge.
2. La santé dépend aussi d’une alimentation variée et équilibrée.
3. Manger, c’est se nourrir mais aussi se faire plaisir, découvrir, explorer, partager, être ensemble.
4. Manger plus sainement sans forcément dépenser plus est un défi à relever.
5. Promouvoir la santé des élèves à l’école, c’est construire des savoirs et exercer des compétences pour être capable de poser des choix sains.
6. Nos choix de consommation s’inscrivent dans la volonté de construire une société en développement durable, solidaire et respectueuse de l’environnement.
7. L’alimentation et la santé sont l’affaire de tous les partenaires éducatifs des secteurs de l’Enfance, de la Famille, de l’Enseignement et de la Santé.

Comment adhérer à la Charte?

La démarche prévoit plusieurs étapes: en tout premier lieu, il faut lancer la réflexion et diffuser la Charte auprès des acteurs scolaires, responsables des menus, des achats, de l’hygiène, etc. Le débat doit avoir lieu lors d’une réunion du Conseil de participation de l’école, où une ou plusieurs thématiques prioritaires seront sélectionnées en accord avec les priorités éducatives et de santé de l’école. C’est à ce moment également que la ou les personnes de références volontaires seront identifiées, pour veiller au suivi de la Charte avec le Conseil de participation. La Charte sera signée par les membres du Conseil de participation et affichée dans l’école, le bulletin d’adhésion de l’école devant être envoyé aux Ministres de la Santé et de l’Enfance.

Le plan d’action

Un des principes fondamentaux rappelés par les promoteurs de cette campagne est qu’une action de promotion de la santé sur le thème de l’alimentation s’inscrit dans la durée. Lorsqu’on s’engage dans cette voie, il faut se donner le temps de la réflexion, de l’analyse des besoins et mettre en place un processus de changement à long terme. D’autres principes sont le travail sur base volontaire, l’implication de l’ensemble des acteurs, l’instauration d’une dynamique de changement aux objectifs clairs.
La brochure définit une série d’étapes qui permettront de dresser l’état des lieux, d’élaborer le plan d’action, et de le réaliser. A chaque étape, les acteurs scolaires seront épaulés par une personne-ressource de la Coordination Education/Santé.
D’autres adresses sont également renseignées, où trouver appuis et aides en Communauté française: la Plate-forme ‘Alimentation et promotion de la santé’, les équipes IMS ou PMS, les centres locaux de promotion de la santé, le programme ‘Midis à l’école’, le programme ‘Ecoles en santé’ de la Croix-Rouge, le programme de l’Observatoire de la santé du Hainaut, le Réseau Eco-consommation ou le Réseau Idée,…

Les thèmes

7 idées…pour commencer

1. La découverte des saveurs et des goûts.
2. L’équilibre alimentaire: repas chauds, pique-niques, collations et boissons.
3. Le développement durable et les choix de consommation.
4. Publicité, marketing et vente.
5. Une restauration de qualité à coûts maîtrisés.
6. Le respect de l’hygiène.
7. Le lieu et le cadre des repas.
Tout autre thème sur ce qui influence les choix, la consommation et les comportements des élèves en lien avec l’alimentation à l’école est évidemment le bienvenu.

Passer des discours à la réalisation demandera une bonne dose de créativité, une ouverture vers les autres partenaires éducatifs de l’école et un investissement (non négligeable diront certains!) d’énergie et de temps à ajuster suivant les possibilités de chacun.
Le programme des ‘Midis à l’école’ a déjà permis de mettre en place une série d’actions concrètes, certaines petites, d’autres plus ambitieuses. Ces ‘exemples’ sont repris dans la brochure pour illustrer les possibilités d’un plan d’action.

Un site

http://www.atablecartable.be est le site officiel de la campagne. On y retrouve la Charte expliquée et commentée, les étapes pour mettre sur pied un plan d’action, et aussi, très important, le Cahier technique qui reprend une série de critères permettant de réaliser des repas et une offre alimentaire de qualité au sein de l’école, véritable outil de référence pour négocier ou renégocier les contrats avec les fournisseurs de repas.
On y trouve également les adresses utiles pour trouver aides et supports pédagogiques. Enfin, tous les documents sont téléchargeables sur le site (brochure, affiche, logo de la campagne).
Les outils sont donc en place. Le processus d’adhésion des écoles à la Charte sera sans doute progressif et peut-être lent. Mais nous ne manquerons pas de vous tenir au courant du déroulement de cette campagne très alléchante!
Pour tout renseignement sur la campagne ‘A table les cartables!’: Coordination Education/Santé, rue de la Rhétorique 19, 1060 Bruxelles. Tél. et fax: 02-538 23 73. Mél: atablecartable@cfwb.be. Site: http://www.atablecartable.be
Maryse Van Audenhaege