Décembre 2003 Par Maryse VAN AUDENHAEGE Initiatives

En septembre 2002, le service Espace Santé (FMSS-FPS) lançait un grand concours auprès des étudiants de 16 à 28 ans de toute la Communauté française, quel que soit leur niveau d’étude, leur réseau d’enseignement ou leur orientation. Il s’agissait pour eux de créer une ‘oeuvre’ de vulgarisation sur le thème du corps humain, son fonctionnement naturel, l’essentiel étant la transmission d’une image positive du « corps en santé » . Ces projets ne concernaient donc pas un programme de promotion de la santé mais initiaient un processus créatif au sujet du corps en santé.
Les productions réalisées devaient s’adresser à trois types de public: des enfants de 5 à 7 ans , de 8 à 10 ans ou des adolescents de 11 à 15 ans.
Tous les moyens de communication étaient souhaités et attendus: bande dessinée, cédérom, chanson, conte, expérience, jeu, montage, scénario…
Le concours s’est déroulé sur l’année scolaire 2002-2003, en plusieurs temps. Les avant-projets devaient parvenir à Espace Santé avant le 15 novembre 2002. Les candidats devaient pour cela rédiger une fiche descriptive de leur projet, avec éventuellement un schéma, une maquette, un prototype de ce qu’ils souhaitaient réaliser, et surtout expliquer leur démarche et leurs motivations.
Pour cette première étape, 309 jeunes se sont mobilisés en équipe et 109 avant-projets ont été introduits dans les délais impartis.

Deux étapes pour dix élus

Espace Santé a alors réuni un jury largement interdisciplinaire, composé d’acteurs du secteur de la santé, de l’éducation, de créateurs, qui ont étudié les dossiers durant plusieurs séances de travail, sur base d’une grille d’analyse réalisée avec l’aide de l’APES ULg. Cette présélection consistait à voir si les avant-projets cadraient avec les objectifs du concours, notamment avec le critère principal d’adéquation au thème (la santé positive), ou encore si les étudiants candidats étaient bien les réels promoteurs du projet (et non par exemple des adultes qui occuperaient ainsi une place plus importante que celle de référents qu’on attendait d’eux). D’autres critères comme la présence d’objectifs clairement définis, ou l’adéquation au public étaient également présents. Pour chaque avant-projet étudié, qu’il soit retenu ou non, un petit avis était rédigé, motivant ainsi la décision du jury. Pour ceux qui étaient retenus, il s’agissait d’un soutien méthodologique, de conseils destinés à les aider à recentrer leur travail, à redéfinir des objectifs, ou encore leur suggérant de consulter l’une ou l’autre ressource existante… 33 dossiers ont ainsi été retenus à l’issue de cette étape.
L’étape suivante consistait en la réalisation de l’outil ou de son prototype, avec une échéance fixée au 15 avril 2003. Le défi pour tous les candidats était d’arriver à concrétiser leur projet en un temps somme toute relativement court. Le service Espace Santé était toujours présent pour répondre à toutes les questions ou inquiétudes des participants, pour les soutenir, sans jamais intervenir dans la concrétisation finale.
21 participants sont en définitive arrivés à bon port, ont présenté un outil fini. Et 10 d’entre eux ont été primés par le jury, toujours sur base d’une grille d’analyse reprenant des critères de forme (qualité, reproductibilité, attractivité, originalité…), de contenu (rigueur des informations, diversité des sources, cohérence…) ou encore de processus (interdisciplinarité, participation du public-cible…). Parmi ceux-ci, on retrouve deux albums illustrés, un dossier pédagogique, une valisette pédagogique, deux jeux de plateau, un jeu géant et un spectacle de clowns.
L’ensemble des participants ont été conviés à la fin du mois de juin à une après-midi festive pendant laquelle la remise des prix aux projets primés a eu lieu (prix remis en espèces, en entrées à des concerts, en bons d’achats…). Ce fut un moment de rencontre entre les étudiants et le jury, où toutes les productions abouties ont été exposées.
Dix élus en ligne pour vous
Un site est en ligne depuis quelques semaines, sur lequel les projets primés sont présentés. Son adresse: [L=http://www.espacesante.be/imagin/]www.espacesante.be/imagin[/L].
Espace Santé a réalisé une évaluation auprès des participants, des membres du jury et auprès des enseignants (seuls deux d’entre eux y ont répondu). Elle montre que ce type de concours, même s’il est difficile à mener à son terme, même s’il demande une fameuse dose d’énergie de la part de tous, est certainement une démarche très enrichissante. La partie remplie par les étudiants met en évidence que dans l’ensemble, ils ont plutôt travaillé individuellement, que ce concours leur a permis d’apprendre beaucoup de choses sur le corps en santé, que les professeurs se sont, à des degrés divers, investis dans le projet, ou encore que plusieurs d’entre eux souhaitent exploiter leur réalisation ou leur expérience, par exemple en améliorant et en publiant leur projet.

Pour tout renseignement sur le concours ‘Imag’in le corps’:
Espace Santé, Jeanne-Marie Delvaux et Chantal Dejardin,
rue de l’Université 1, 4000 Liège.
Tél.: 04-223 01 50.
Courriel: espace.sante@euronet.be
Maryse Van Audenhaege

Les membres du jury

Sophie Bourlet diététicienne au CLPS – Liège
Nathalie Da Costa Maya graphiste à l’ULB
Jacques Damas chargé de cours à l’ULg
Jacqueline Dechange enseignante à l’Ecole Normale Jonfosse – Liège
Chantal Dejardin animatrice au service Espace Santé – Liège
Jeanne-Marie Delvaux responsable du service Espace Santé – Liège
Anne Geraets chargée de projets au CLPS du Brabant Wallon
Sophie Grignard chercheure en promotion de la santé (accompagnement méthodologique) à l’APES – ULg
Jacqueline Molinghen kinésithérapeute à Seraing
Bernadette Pirsoul diététicienne au CRIOC – Bruxelles
Catherine Spièce responsable de projets à PIPSA – UNMS – Bruxelles
Virginie Tomelin bibliothécaire documentaliste au CLPS – Verviers
Maryse Van Audenhaege documentaliste – Infor Santé – ANMC – Bruxelles

Le palmarès ‘La découverte de Michel’
Aurore Guillery et Céline Parmentier, de la Haute Ecole Charleroi Europe – Gosselies
&&2e prix ex æquo 250 euros (SMAP)
‘Ouvre grand’
Grégory Fédoroff, du Centre Scolaire Notre Dame de la Sagesse à Ganshoren (Bruxelles) ‘Dans tous les sens’
Danusia Stelmaszyk, du Centre Scolaire Notre Dame de la Sagesse à Ganshoren (Bruxelles) ‘Le carps maison’
Joanne Hannotte, de l’Institut Sainte-Claire à Verviers ‘Spermi et Ovula’
Sophie Goffard, David Herman, Stéphanie Leclere, Julien Lefèvre, de la Haute Ecole – Elie Troclet – Jemeppe (Liège) – Catégorie sociale – section communication ‘Vivre tes 5 sens’
Caroline Mathias, de l’Institut de l’Enfant Jésus de Nivelles
Prix de l’encouragement
‘Les sens en éveil’
Alicia Dewanckele, Reginald Polmans, Nicolas Fischer, Nathalie Thirion, de la Haute Ecole Elie Troclet de Jemeppe (Liège) ‘Kaleidoscorps’
Larissa Liebertz, Catherine Pikard, Simsek Ugulsum, de la Haute Ecole Elie Troclet de Jemeppe ( Liège) ‘Manger du clown’
Classe de 6e technique Education physique – Animation socioculturelle ULM, la Madeleine – Tournai ‘A fleur de peau’
Céline Alin, Delphine Blaise, Amélie Dekaise, Céline Bertrand, de la Haute Ecole namuroise – Département paramédical – Ecole de Soins infirmiers – Sainte-Elisabeth

1er prix de 1000 euros (cabinet de Madame la Ministre Nicole Maréchal)
2e prix ex æquo 250 euros (SMAP)
2e prix ex æquo 250 euros (SMAP)
2e prix ex æquo 250 euros (SMAP)
Prix de l’encouragement
Prix de l’encouragement
Prix de l’interdisciplinarité
Prix de la méthodologie