Mars 2006 Par Maryse VAN AUDENHAEGE Initiatives

Les dépenses en médicaments continuent d’augmenter et pèsent lourd sur le budget de l’assurance maladie. Les patients paient également un lourd tribut à cette augmentation. Pour un grand nombre de malades chroniques, ces dépenses atteignent des sommes très importantes et cela peut entraver sérieusement leur accès aux soins de santé. Le recours plus systématique aux médicaments moins chers à qualité égale permettrait pourtant de réaliser des économies substantielles. Les moyens financiers ainsi libérés pourraient être investis dans le remboursement de médicaments nouveaux, plus chers mais pourtant nécessaires pour sauver des vies. Par ailleurs, les médicaments moins chers sont souvent plus anciens et les médecins et les patients connaissent mieux leurs interactions et leurs effets secondaires.
Pour sensibiliser le public aux atouts des médicaments moins chers et aux économies qu’il pourrait réaliser en y recourant davantage, la Mutualité chrétienne lance une campagne intitulée «Ne loupez pas les médicaments moins chers! Ils sont de qualité.»
L’objectif de la campagne est d’informer, de sensibiliser et de rassurer le public sur la qualité des médicaments moins chers mais aussi de lui donner les moyens de mieux évaluer les économies réalisables en y recourant davantage.
Cette campagne comprend trois domaines d’action:
informer le public : brochures (voir encadré), affiche, publication d’articles dans le journal En Marche , module de formation;
outiller le public pour calculer les économies potentielles à réaliser: module de calcul et de comparaison des prix sur le nouveau site internet de la Mutualité chrétienne ( http://www.mc.be ) ou via une brochure régulièrement actualisée, numéro d’appel gratuit où l’on peut recevoir des conseils et poser ses questions (0800 10 9 8 7);
informer les prestataires de soins :
– les médecins généralistes et les pharmaciens ont reçu un courrier sur le contenu de la campagne, les invitant à réserver un bon accueil aux éventuelles questions du public;
– chaque médecin peut visionner, sur le site internet de la Mutualité chrétienne, grâce à un mot de passe personnel et sécurisé, son profil de prescription . L’économie potentielle pour l’assurance maladie et pour ses patients s’affiche directement en euros. Une version demo est disponible pour tous sur http://www.mc.be (cliquer sur «pour les prestataires» et ensuite sur «Med-dial»).La préparation de cette campagne s’est notamment basée sur les résultats d’un sondage réalisé auprès des membres de la Mutualité chrétienne. Le recours aux médicaments moins chers étant de plus en plus encouragé auprès des patients, mais également auprès des prestataires, ce sondage sera reconduit après la campagne afin d’évaluer les évolutions d’opinion et de comportement dans le chef des affiliés de cet organisme assureur. L’évolution des prescriptions de médicaments moins chers sera également analysée au terme de la campagne.
A noter enfin, cette campagne renforce une initiative du même ordre du Gouvernement fédéral, s’appuyant quant à elle sur le slogan ‘Les médicaments génériques: 100% aussi efficaces, généralement moins chers. Ca fait du bien!’ C’est un peu compliqué comme formule, mais logique puisque de plus en plus de firmes baissent le prix de leurs médicaments de référence pour l’aligner sur celui des génériques les plus chers…
Maryse Van Audenhaege

Les brochures

Infor Santé, le service de promotion de la santé de l’Alliance nationale des mutualités chrétiennes a réalisé une brochure d’information générale (12 pages) intitulée ‘Ne loupez pas les médicaments moins chers! Ils sont de qualité’ . Elle explique ce qu’est un médicament générique, détaille le principe de la bioéquivalence afin de montrer pourquoi le médicament générique agit de la même façon que la spécialité originale, s’attache bien évidemment à la question du prix du médicament générique et de l’avantage pour la sécurité sociale à utiliser plutôt un générique.
La brochure rappelle que le patient peut avoir un rôle central dans le recours aux médicaments génériques, en les demandant directement au médecin ou au pharmacien lorsqu’il s’agit d’un médicament en vente libre; elle explique aussi le principe de la prescription en DCI (dénomination commune internationale) qui est d’application en Belgique depuis le 1er octobre 2005.
Le gadget de la campagne, une petite loupe de format carte de crédit, est collée dans la brochure, rappelant le slogan de la campagne, ainsi que l’adresse du site http://www.mc.be et le numéro vert 0800 10 9 8 7 , auquel le public peut poser ses questions et commander les documents d’informations.
Une autre brochure, ‘Les médicaments génériques’ (68 pages), existe depuis de nombreuses années et est mise à jour deux fois par an. Elle reprend la liste des médicaments génériques disponibles en pharmacie, en montrant clairement, pour chaque médicament, l’économie potentielle pour le patient.
Ces deux documents sont réalisés avec la collaboration de la Cellule médicaments- Direction médicale de l’ANMC.
Ces deux brochures sont disponibles sur simple appel gratuit au numéro 0800 10 9 8 7, ainsi que dans tous les points de contact des mutualités chrétiennes .
Infor Santé, chaussée de Haecht 579 bte 40, 1031 Bruxelles. Courriel: infor.sante@mc.be