Novembre 2013 Par A. LEROY Documentation

La société pose souvent un regard négatif sur l’avancée en âge et réduit fréquemment le vieillissement à un problème médico-social et économique. Comme le souligne Sylvie Carbonnelle (voir référence ci-dessous) : «De telles représentations se déclinent comme une succession de changements négatifs: perte de rôles sociaux, de relations sociales, isolement, dépendance, dégradations et autres diminutions de soi» .

Mais à quel âge devient-on vieux? La plupart du temps, l’âge biologique et la sortie de la vie active définissent le statut du senior ou de la personne âgée et «leur statut dans la société et leur reconnaissance sociale servent souvent de toile de fond aux plans de santé publique concernant cette population (dossier de La Santé de l’Homme, voir référence ci-dessous)». Pourtant, contrairement à ces représentations sociales, la majorité des aînés ne partagent pas cette vision stéréotypée (1). Le processus de vieillissement ne recouvrerait pas de réalité prédéfinie mais se déclinerait sous une multiplicité de modes de vie et de parcours de santé. Il était donc important de penser la promotion de la santé de cette population dans une approche plus humaniste et d’ouvrir de nouvelles perspectives; non plus sous la vision des incapacités naissantes mais sous une vision plus proche de leur vécu afin de donner une image plus exhaustive du vieillissement.

Le sujet de cette bibliographie commentée concerne les perceptions et représentations du vieillissement ainsi que les nouvelles approches de promotion de la santé des aînés. En interrogeant la base de données DOCTES (2) avec les mots-clés ‘personne âgée’ ou ‘vieillissement’, on identifie 3695 documents. Parmi ceux-ci, les documents les plus pertinents et récents ont été retenus. Au total, cinq documents sont ici présentés.

Bibliographie commentée

BARTHÉLÉMY L., IMBERT G., PIN LE CORRE S. (2009), Dossier: Promouvoir la santé des personnes âgées in La Santé de l’Homme, n° 401, mai-juin, pp. 11-44.
Ce dossier propose d’interroger les connaissances, pratiques et perspectives en matière de promotion de la santé des personnes âgées et est structuré en trois parties. La première partie aborde les enjeux sociétaux dans lesquels s’inscrit la promotion de la santé des ainés à travers l’étude du statut et des représentations sociales du vieillissement. La deuxième partie étudie l’évolution des politiques de prévention en France et souligne la nécessité de les adapter aux particularités de cette population afin d’éviter toute exclusion. Enfin, la troisième partie de ce dossier questionne les pratiques d’intervention en promotion de la santé des aînés et plus particulièrement le projet ‘Vieillir en bonne santé’ sous l’angle d’une approche globale et d’une démarche participative.

MOULAERT T. (ss. coord.) (2013), Le Vieillissement actif, à quelles conditions? in L’Observatoire, n° 75, Mars, pp. 5-72.
Ce dossier s’intéresse au vieillissement actif, cadre de politique de santé émanant de l’Organisation Mondiale de la Santé, dans une perspective multidimensionnelle. Les questions des représentations, de l’emploi des seniors, des politiques publiques en Belgique, des inégalités sociales sont abordées. La diversité et la richesse des formes d’engagement des aînés et personnes âgées au-delà du travail sont également explorées.

BARTHÉLÉMY L., PIN S., RICHARD L., FILIATRAULT J. (2011), Dossier: Les déterminants socio-environnementaux de la santé des aînés in La Santé de l’homme, n° 411, janvier-février, pp. 11-42.
Souvent négligés, les déterminants socio-environnementaux tels que le lien social, l’aménagement de l’environnement, la participation à la vie collective, la solidarité de la communauté jouent un rôle fondamental dans la qualité de vie et la santé des aînés. Ce dossier propose d’étudier ces dimensions et de démontrer la pertinence d’une approche ‘écologique’ en matière de promotion de la santé des aînés.

CARBONNELLE S. (ss. coord.) (2011), Penser les vieillesses, Regards sociologiques et anthropologiques sur l’avancée en âge, Paris, Seli Arslan.
Cet ouvrage rassemblant diverses études, propose un éclairage historique sur les représentations sociales de la vieillesse, sur la question de l’identité, de l’ancrage social et de la retraite au quotidien. Il invite à repenser les vieillesses comme ‘construction individuelle et sociale’ et à reconsidérer les parcours de vie dans la diversité de leurs formes.

HENCHOZ K., CAVALLI S., GIRARDIN M. (2008), Perception de la santé et comparaison sociale dans le grand âge, in Sciences Sociales et Santé, Vol. 26, n°3, septembre, pp. 47-70.
Cet article s’intéresse au lien entre état de santé et perception de la santé chez les personnes de grand âge. Il explore les différents mécanismes de comparaison à l’œuvre permettant d’expliquer le décalage entre l’état de santé observé et la perception subjective que les personnes de grand âge en ont.

(1) Voir la présentation de l’étude ÉNEO dans ce numéro.
(2) Base de données du RESOdoc, service de documentation de l’UCL-RESO, disponible en ligne sur http://www.uclouvain.be/reso .