Un mensuel au service
des intervenants francophones
en promotion de la santé

Numéro 325

‘Réagir face à l’urgence’: près de 2000 personnes formées


Deux mois après les attentats de Bruxelles, le 23 mai 2016, la Croix-Rouge de Belgique présentait, en collaboration avec les Pompiers de Bruxelles et avec le soutien de la secrétaire d’État à l’Aide médicale urgente Cécile Jodogne, une toute nouvelle formation ‘Réagir face à l’urgence’

Il s’agissait d’une première en Belgique: une formation courte de deux heures, entièrement gratuite et ouverte à tous, destinée à apprendre aux citoyens à augmenter leurs chances de survie et à réagir au mieux grâce aux gestes-reflexes adéquats en cas d’attentat, d’attaque ou de toute autre catastrophe, avant l’arrivée des secours.

La formation a été donnée durant six week-ends consécutifs dans différentes communes de Bruxelles. Le bilan est très positif puisque près de 2.000 personnes ont été formées durant ces 12 jours.

Ce qu’en pensent les participants :

  • 86 ,9% des participants ont estimé que la formation était pertinente;
  •  63,6% estiment être capables de se maîtriser lors d’une situation d’exception après avoir suivi la formation;
  • 70,4% des sondés envisagent de suivre une formation en premiers secours de type BEPS (Brevet européen de premiers secours) pour compléter leur apprentissage.

Des personnes de tout âge (de 16 à 88 ans) ont été formées, avec une importante proportion de jeunes de 20-29 ans, comme Fiona, étudiante dans le domaine paramédical. «J’ai adoré cette formation que j’ai suivie avec mon copain à Molenbeek. Ce fut une expérience très enrichissante! J'ai beaucoup appris en peu de temps: comment réagir face à un saignement abondant, une brûlure ou une blessure par balle... Je compte d’ailleurs continuer à me former, passer mon BEPS et pourquoi pas le secourisme par après?»

Une initiative à poursuivre

«Ces résultats sont encourageants», estime la secrétaire d’État Cécile Jodogne. «Compte tenu du succès de la formation, nous comptons dégager du budget pour organiser des séances supplémentaires au mois d’octobre et/ou de novembre 2016», ajoute-t-elle.

Par ailleurs, un groupe de travail composé de représentants de la Croix-Rouge de Belgique et du Service d’Incendie et d’Aide médicale urgente de la Région bruxelloise sera mis en place dès ce mois de septembre 2016 afin d’envisager une formule pour pérenniser ces formations en 2017.

«Pour le futur, ce qui est en jeu, c’est de rendre la formation aux premiers secours obligatoire en Belgique en l’intégrant, par exemple, au parcours scolaire» souligne, Sébastien Roy, Directeur des Formations à la Croix-Rouge. C’est une position partagée par la Secrétaire d’État.

×
×